Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 18:47


Article paru dans L'Humanité, le 22 février 2010

M-Réal met sous pression la tête de liste UMP

 

Vendredi 19 février, les salariés de la papeterie M-Real d’Alizay (Eure), menacés par un plan social, ont bloqué le péage de Heudebouville pour protester contre l’inaction du ministre Bruno le Maire, tête de liste UMP-NC dans la région.

 

Bruno le Maire, ministre de l’agriculture, de la pêche et des forêts et tête de liste UMP- Nouveau Centre aux élections régionales en Haute-Normandie, l’avait pourtant promis, la main sur le cœur, le 14 janvier dernier (voir l’Humanité du 18 janvier 2010) après avoir été contraint de rencontrer des salariés de la papeterie M-Real d’Alizay (Eure) : il allait tout faire pour sauver l’entreprise et les 99 emplois menacés par un plan social, comme il avait déjà promis de le faire pour Glaxo Smith Kline à Evreux (dont il est conseiller municipal d’opposition) qui finalement licencia 800 personnes sur les 2 000 que compte le site.

Il s’était alors engagé à organiser rapidement une table ronde sur le devenir de l’entreprise, à défendre auprès de Jean-Louis Borloo voire de Nicolas Sarkozy les propositions des salariés et octroyer une éventuelle aide du fonds européen agricole de garantie aux exploitants forestiers pour leur permettre de vendre leur bois moins cher à la papeterie. A l’époque les salariés et le maire communiste d’Alizay Gaëtan Levitre s’étaient montrés prudents sur ses promesses et l'avenir ne leur a pas donné tort. Car à ce jour, seule la table ronde a été organisée et encore son résultat est loin d’être jugé satisfaisant par les salariés. En effet, la direction devait indiquer par écrit le devenir de l’usine « mais rien n’a été fait car celle-ci attend de rencontrer Bruno Le Maire. Mais quand on téléphone à Bruno Le Maire, il nous est répondu que la rencontre est repoussée à chaque fois de quinze jours », peste eric lardeur du syndicat CFE-CGC.

Vendredi, les salariés ont donc cessé la production pour envahir le péage de Heudebouville, situé à quelques kilomètres de l’usine, pendant deux heures en début d’après-midi et laissé passer gratuitement les automobilistes. Et les salariés ont prévenu la préfète que si Bruno le Maire poursuivait dans son mutisme, des actions plus dures et plus longues seraient alors menées rapidement.

Et comme par miracle, apprenait-on au même moment, un expert allait -enfin- être nommé cette semaine (ce qui pour effet de geler le plan social-NDLR), pour étudier la faisabilité des solutions alternatives proposées depuis des mois par les salariés. Les salariés ont été entendus. Seront-ils écoutés ? Bruno le Maire, là, on s’en doute, n’a rien promis, en tout cas, pas avant les élections régionales. Il y a des priorités.


                          Frédéric SEAUX

 

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans plans sociaux
commenter cet article

commentaires

michel 24/02/2010 11:38


Pour l'indemnisation des orphelins de bombardés:
http://fr.metapedia.org/wiki/Orphelins_de_bombardés


Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens