Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:09

Article paru dans L'Humanité, le 23 Janvier 2012

Candidats prétendument 
«antisystème», de quoi parle-t-on ?

 

 

Retrouvez chaque lundi dans l'Humanité, la chronique politique.

 

Le clivage gauche-droite s’effacerait-il au profit d’une autre distinction, celle des candidats représentant le « système » contre ceux qui se revendiquent « antisystème » ou « hors système », à en croire plusieurs médias ? France-Soir, Paris Match, le Point, la Croix, ou encore l’AFP : tous reprennent désormais à leur compte cette analyse à la mode du positionnement des candidats à la présidentielle. Les ultrafavoris des sondages issus des deux partis dominants, François Hollande et Nicolas Sarkozy, représenteraient la première catégorie. Dans la seconde, se situerait la foule des challengers, où l’on trouve pêle-mêle Marine Le Pen, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon.

D’emblée, cette classification ne tient pas la route. Ranger le chef de l’État sortant, patron d’une droite qui s’est révélée particulièrement dure durant cinq ans, jusqu’à intégrer des éléments du programme du FN dans son action, dans la même catégorie que son adversaire socialiste est déjà pour le moins faire preuve de peu de sens de la nuance. Même si la minceur de leur opposition sur des sujets comme la rigueur budgétaire ou le cours de la construction européenne n’a échappé à personne. Mais que dire, alors, des supposés « antisystème » ?

Quoi de commun, en effet, entre l’extrémiste de droite Marine Le Pen, le centriste ultralibéral François Bayrou et le candidat d’une gauche bien ancrée à gauche, Jean-Luc Mélenchon ? Rien. La candidate du FN, on le sait, ne fait pas mystère de sa volonté de récupérer l’électorat ouvrier. Jean-Luc Mélenchon s’est, quant à lui, juré de la faire échouer, non parce qu’il est en concurrence avec Marine Le Pen sur le terrain de la xénophobie, mais par fidélité à la gauche et à son ancrage social dans le prolétariat. Ses objectifs sont radicalement opposés à ceux de la candidate d’extrême droite, tout comme le sont leurs programmes. Quant à François Bayrou, sa posture vise principalement à ravir à François Hollande et à Eva Joly les électeurs de la frange la plus « centriste » des déçus de Nicolas Sarkozy pour les empêcher de basculer à gauche.

En fait, bizarrement, aucun des médias qui l’emploient ne définit clairement ce que recouvre cette notion d’« antisystème ». Est-ce refuser le pouvoir des banques et de la finance, qui a pris le pas sur les instances démocratiques ? Dans ce cas, le qualificatif ne s’applique guère au FN ou au Modem. L’un et l’autre prônent en effet un programme libéral pur jus, en matière de réduction de la dette publique, de baisse du coût du travail ou de refus du rétablissement de la retraite à 60 ans. Tout le contraire de ce que propose le programme du Front de gauche.

Est-ce renvoyer dos à dos la droite et la gauche ? Dans ce cas, la formule ne convient pas au Front de gauche, qui n’est pas « hors système » mais veut en changer, c’est-à-dire en finir avec celui, capitaliste, de Nicolas Sarkozy et la politique qu’il incarne, le Front de gauche ayant toujours souligné son objectif de faire réussir la gauche. Quant à Bayrou, son expérience dans les gouvernements de Balladur et de Juppé, comme ses récents soutiens, tous recrutés très à droite (Philippe Douste-Blazy, Arnaud Dassier, proche de Madelin, et peut-être bientôt Christine Boutin), indiquent sans ambages de quel côté de l’échiquier politique il se tient. Enfin, pour ce qui est de Marine Le Pen, la porosité des idées du FN avec celles de certains cadres de l’UMP regroupés dans la Droite populaire n’est plus à démontrer…

Bref, le qualificatif « antisystème » n’a aucune espèce de consistance. Sauf à vouloir mettre « dans le même sac » des candidatures comme celles du FN et du Front de gauche, en les ravalant au rang de vote de simple protestation. Et de faire ainsi le jeu du bipartisme en tentant de discréditer celui qui propose une véritable alternative au « système » sarkozyste ?

Sébastien Crépel

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens