Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 15:17

 Article de Dany Stive paru dans L'Humanité, le 10 juin 2010.

La chienlit des programmes

 

De Gaulle au programme du bac littéraire 2011 ? Le choix a du mal à passer chez certains professeurs de lettres. « Il est publié dans “la Pléiade” », se défend le ministère.

Le général de Gaulle jalousait-il son acolyte britannique Winston Churchill, qui, lui, fut auréolé d’un prix Nobel de littérature  ? Tardive revanche, le stratège militaire et politique accède au titre d’écrivain essentiel de son siècle par la grâce de l’inspection générale de l’éducation nationale, qui a choisi de faire étudier le tome III de ses Mémoires de guerre (le Salut, 1944-1946), pour ses qualités littéraires, par les candidats au baccalauréat L, en 2011. Une décision qui passe mal et qui sera, aujourd’hui, parmi d’autres, discutée lors d’une rencontre entre le SNES et l’inspection générale.

Quand la nouvelle a été rendue publique – dans le Bulletin officiel de l’éducation nationale du 14 janvier dernier –, le monde de l’éducation a alors l’attention aimantée par les suppressions de postes et la réforme du lycée. La promotion du général au panthéon de la littérature passe presque inaperçue. Toutefois, un collectif de professeurs de français met discrètement en ligne, en février, sur le site des Lettres volées, une pétition titrée « La littérature en phase terminale ».

Le culte des grands hommes

Le collectif, tout en reconnaissant l’envergure de l’homme, reste pantois devant un choix qui en fait un auteur de référence  : « Proposer de Gaulle aux élèves est tout bonnement une négation de notre discipline… Nous sommes professeurs de lettres. Avons-nous les moyens, est-ce notre métier, de discuter une source historique, d’en dégager le souffle de propagande mobilisateur de conscience nationale  ? » Pour appuyer cette position, une professeur interroge  : « La plupart des grands écrivains ont fait école, qui peut se targuer d’être le disciple littéraire de De Gaulle  ? La pauvreté des études universitaires littéraires sur son œuvre est parlante. » Philippe Guillou, doyen de l’inspection générale, et auteur de l’ouvrage Stèles à de Gaulle, se défend d’être à l’origine de cette promotion. Il la défend néanmoins : « C’est un grand mémorialiste, publié dans “la Pléiade”. Nous avons opté pour un texte non polémique, en perspective avec un double anniversaire gaullien (son appel et sa mort). » Mais, rétorque Valérie Sultan, du SNES, « la commémoration n’est pas au programme du bac. Nous voyons bien, en revanche, combien ce choix coïncide avec le devoir de mémoire et le culte des grands hommes chers au président de la République ». Conscient d’avoir perdu une bataille, le Snes devrait savoir, après la réunion d’aujourd’hui, s’il a aussi perdu la guerre.

Dany Stive

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens