Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 21:19


Article paru dans l'Humanité, le 16 avril 2009

« Ils se foutent de notre gueule ! »

 

Les salariés d’EDF-GDF de Saint-Etienne-du-Rouvray bloquent depuis mardi soir, jour et nuit, l’entrée du site afin d’être entendu par la direction nationale qui rejette pour l’instant toute leurs revendications.

 

« Ils se foutent de notre gueule ». C’est sur ces mots que Bruno Prépolesky est revenu hier soir sur le site de Saint-Etienne du Rouvray, près de Rouen, après avoir rencontré la direction nationale de ERDF-GRDF dans l’après-midi à Paris.

 Très remonté, il a tout de suite expliqué aux nombreux grévistes occupant les lieux, en présence de la direction régionale venue écouter les revendications,  que « la rencontre [avait] été inutile » et qu’il s’agissait d’ « une provocation  de la direction nationale qui a demandé que les revendications des grévistes soient revues à la baisse ». Huées immédiates des grévistes devant une direction régionale silencieuse et accusant le coup en entendant la réaction de certains salariés, excédés, appelant dès lors à s’en prendre à l’outil de travail. Traduction : multiplier les coupures d’électricité auprès des usagers, et en particulier les entreprises et collectivités territoriales. Une direction régionale qui affirme aux salariés de Saint-Etienne et de ses environs que leurs revendications sont des revendications nationales et qu’elle ne peut donc rien faire. « Cette direction sait nous sanctionner, faire venir un huissier pour constater le blocage du site, mais quand il s’agit de nos revendications, il n’y a plus personne ! » s’indigne Emilie, embauchée il y a cinq ans et demi et qui gagne 1150 euros en élevant seule ses deux enfants.

Pour ces salariés, leurs revendications sont pourtant légitimes et loin d’être choquantes au vu des augmentations de salaire de la direction nationale jugées « scandaleuses et indécentes » par la CGT du site. Celle-ci rappelle dans son tract que « Cirelli, vice-président de GDF Suez et Gadonneix, PDG d’EDF ont obtenu respectivement une augmentation de salaire de 183 % en 2008 (1,297 millions euros en 2008) et de 25 % en 2009 (900 000 euros en 2009), alors que l’Etat détient 38% de GDF et 87% d’EDF. Il y a loin entre le discours gouvernemental de répartition des bénéfices entre salariés et actionnaires et la réalité », s’insurge le syndicat.

Les salariés réclament l’arrêt de la sous-traitance confiée au privé, l’embauche des contrats d’apprentis formés par EDF-GDF, une prime de 1500 euros par salariés, une augmentation de 5 % du salaire de base. Face au refus de négocier de la direction nationale, les salariés de Saint-Etienne du Rouvray ont décidé de bloquer jour et nuit le site et de ne laisser sortir que les véhicules d’urgence. Une assemblée générale a lieu chaque matin pour décider de la poursuite de la grève et des actions à mener.

 

                                                                                                            Frédéric SEAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans défense du service public
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens