Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:18


Le Front de Gauche tire son épingle du jeu
dans la victoire de la gauche en Haute Normandie



La victoire de la gauche était attendue hier dimanche lors du 2e tour des élections régionales en Haute-Normandie. Et elle fut bien au rendez-vous puisque la gauche unie derrière Alain le Vern, président socialiste sortant, l'a emporté avec 55,10 % des voix, contre 30,70% pour la droite conduite par deux ministres de Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Morin, et 14,20% pour la Front National mené par le parachuté parisien Nicolas Bay.
Le nouveau conseil régional ne subira donc qu'un changement mineur, puisque la gauche dans son ensemble gagne un siège par rapport au dernier mandat (37 sièges contre 36), la droite en perd un (12 au lieu de 13) et le FN conserve ses 6 élus. Au sein de la gauche le Front de Gauche obtient 6 élus (5 en Seine-Maritime et un dans l'Eure), tout comme Europe Ecologie.

La fusion des listes à gauche a donc bien fonctionné lors de ce 2e tour, en évitant d'évoquer les sujets qui fâchent (la déviation nord-est de Rouen, l'EPR de Penly...), et malgré des négociations difficles entre les deux tours et l'absence remarquée finalement sur la liste de Sébastien Jumel, maire communiste de Dieppe et tête de liste du Front de Gauche au premier tour, qui aurait pu inciter des militants communistes à rester chez eux dimanche.

 Le Front de Gauche peut donc respirer. Longtemps incertain d'obtenir un 6e élu, positionné volontairement par le PS en 27e position en Seine-Maritime, histoire de faire payer la division du 1er tour, alors que le résultat pressenti donnait entre 26 et 28 élus à la gauche, le Front de Gauche en appelant à voter massivement pour la gauche unie a favorisé le bon score final et l'élection de ce 6e candidat, Christain Gauthier issu du Parti de Gauche.
Mais certains au parti communiste, notamment dans le département de l'Eure peu enclin à ce Front de Gauche, ont tout de même voulu faire remarquer que par rapport à 2004, le PCF perdait 4 élus, puisque sur les 6 nouveaux élus, 4 au lieu des 8 précédents étaient membres du PCF, associés désormais à une élue de la gauche unitaire (Michelle Ernis) et à un élu du Parti de Gauche (Christian Gauthier). "Le front de gauche perd peut-être des élus communistes et autant de revenus pour les caisses du parti, mais il gagne en couleur" a commenté un militant communiste de longue date.

Ces mêmes militants ont aussi critiqué très largement l'Humanité et sa couverture des régionales en Haute-Normandie, accusant le journal de faire parler des personnes qui ne pèsent pas et qui ne représentent rien, au détriment des communistes. Elles feignent d'oublier ainsi plusieurs éléments de poids :
Premièrement que l'Humanité est certes un journal communiste, mais il n'est plus l'organe de presse du parti communiste français.
Deuxièmement, qu'il faut lire les articles plus sérieusement;  ainsi ils se rendront compte que dans la double page consacrée à la région, le 11 mars dernier, seuls deux petits portraits (1000 signes chacun) dont je suis l'auteur, étaient consacrés à deux candidats, issus de la Gauche Unitaire et du Parti de Gauche. Pour le reste, les deux papiers de Max Staat ne faisaient pas référence aux autres courants du Front de gauche, et le mien sur "le développement industriel en débat..." a largement permis aux élus ou aux candidats PCF (Gaëtan Levitre, Jean-Luc Lecomte et Julien Dugnol) de pouvoir s'exprimer.
Enfin, n'y a-t-il par un paradoxe de la part de ces militants à critiquer le comportement hégémonique du PS vis-à-vis du PCF et à vouloir utiliser les mêmes méthodes dès lors que leur parti s'associe avec d'autres composantes de gauche?

Pour de nombreux observateurs politiques régionaux, la Haute-Normandie devient une terre quasi imprenable pour la droite puisque outre la Seine-Maritime, traditionnellement à gauche, le département de l'Eure, davantage conservateur, est lui aussi passé à gauche très largement dimanche soir.

Bruno Le Maire a donc beau jouer l'autosatisfaction en se félicitant "d'avoir dépassé la barre symbolique des 30 %" (mais 32% en 2004) et en afirmant que "c'est un score prometteur pour l'avenir", il est tout de même celui qui a fait, avec Xavier Darcos, le plus mauvais score parmi les 8 ministres engagés dans ces élections. Faute de relais politiques suffisants dans cette région et avec un front national malheureusement  toujours aussi influent, il aura donc bien du mal à s'implanter. A moins qu'il soit victime du prochain remaniement ministériel et qu'il ait, de fait, alors plus de temps à consacrer à son mandat d'élu régional d'opposition et à son implantation régionale où il est déjà conseiller municipal d'opposition à Evreux.


                                                                                                                                                                    Frédéric SEAUX

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens