Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 20:59

SNCF : Un service de substitution qui ne fait pas l’unanimité

 

En gare de Rouen les usagers pestent contre le nombre de cars de substitution mis à leur disposition.

 

« Quand on appelle le 36-35 (portail téléphonique de la SNCF-NDLR) on nous répond qu’on aura bien notre train. Mais une fois en gare, on apprend que ce train est remplacé par un seul et unique car », s’emporte Nelly, retraitée, quand on lui demande son sentiment sur la politique de la direction régionale en Haute et Basse Normandie de proposer des cars assurant les liaisons en lieu et place des trains annulés. Propos similaires chez Evelyne, 60 ans, qui voit dans ces cars guère mieux qu’un pis aller. Muriel, une autre usager de 24 ans, attend  son car depuis midi pour aller à Lisieux. Il est 17 heures et son car est enfin annoncé. Elle garde le sourire, malgré tout, mais elle admet son mécontentement de « devoir quand même acheter un billet de train, de le composter pour finalement monter dans un car sans qu’aucun contrôleur ne soit présent ».

Volonté délibérée de la direction régionale de « pourrir » le mouvement en n’assurant pas correctement la mission de service public de la SNCF ? «  Non je ne pense pas », affirme Grégory Laloyer, responsable CGT SNCF sur Rouen. « Mais il est sûr, poursuit le délégué syndical, qu’en refusant de répondre à nos revendications dont certaines sont locales, en termes d’emplois, d’organisation du travail et de polyvalence des contrôleurs, que la direction régionale mène une situation de blocage qui pénalise les usagers ».

La fin de la grève n’est donc pas pour tout de suite prévient le cégétiste qui rappelle que sur l’ensemble de la Haute et Basse-Normandie, 11,3% des cheminots ont cessé le travail, dont 55% des contrôleurs et 57% des agents de conduite. « Des taux qui sont restés stables depuis le début du mouvement, signe que les grévistes sont bien décidés à ne rien lâcher », insiste-t-il. Sébastien Jumel, le maire et conseiller général communiste de Dieppe à interpellé Dominique Bussereau, ministre des transports en lui demandant « d'intervenir auprès de la Direction SNCF pour que celle-ci engage sans délais et sans conditions de réelles négociations sur l'ensemble des points faisant l'objet du conflit ».

 

Frédéric SEAUX

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens