Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 13:54

Article de Mina Kaci paru dans L'Humanité le 20 Octobre 2010

Un langage qui fait mouche

 

Jean-Luc Mélenchon, le président du Parti de gauche, a séduit la foule amassée, lundi soir, au Théâtre Dejazet à Paris, pour écouter son discours sur la « Révolution citoyenne ».

 

 

Les 600 places n’ont pas suffi à contenir la foule qui se pressait, lundi soir, au meeting parisien du Parti de gauche (PG) sur la «Révolution citoyenne» (1). Mais pour ne pas laisser la frustration gagner près de 300 personnes amassées dehors, Jean-Luc Mélenchon a dû prononcer son discours une première fois en plein air, avant de le déclamer de nouveau à l’intérieur du théâtre Déjazet.

Est-ce le parfum d’insurrection flottant en France qui provoque une telle affluence ? Est-ce une façon pour les militants “pégistes” de se montrer solidaires de leur leader que d’aucuns qualifient de « populiste » ? Est-ce simplement l’envie d’écouter cet orateur hors pair dire certaines vérités murmurées dans les couches populaires ? Jean-Luc Mélenchon charme cette foule qui applaudit ses diatribes contre la « médiacratie », rit à ses jeux de mots, du style « le Monde, ce journal de révérence », jubile à ses attaques contre Laurence Ferrari, la présentatrice de TF1 rebaptisée « préparatrice de temps de cerveau disponible pour la publicité ».

Mais le président du PG sait aussi attirer l’attention de l’assistance en dénonçant « l’oligarchie, cette bande du Fouquet’s qui hait le peuple, le méprise, car c’est la classe la plus dangereuse pour elle », en expliquant pourquoi et comment « couper tous les tuyaux raccordés à la bulle financière », en remettant à l’ordre du jour la lutte entre « le capital et le travail » et le « nécessaire partage des richesses ». Ce fin pédagogue transmet aisément son enthousiasme pour la « révolution citoyenne », concept inspiré de l’Équateur, qu’il fait sien, en espérant le faire devenir celui du Front de gauche. Laquelle alliance est « un outil pour le peuple, c’est le cœur de la gauche », clame-t-il, en affirmant que, si « le peuple a toujours été un problème pour l’oligarchie et la médiacratie, il a toujours été une solution pour nous ».

 

(1) Qu’ils s’en aillent tous, vite, 
la révolution citoyenne, 
Jean-Luc Mélenchon. Éditions Flammarion, 10 euros.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens