Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 13:54

  

Article paru dans l’Humanité Dimanche du 20 au 26 janvier 2011

 

A Rouen. La régie publique de l’eau va être confiée… au privé !

 

A compter du 1er janvier 2012, l’eau d’une partie des 71 communes de la communauté d’agglomération de Rouen, Elbeuf, Austreberthe, présidée par Laurent Fabius, sera gérée en régie publique, mais sous-traitée au privé. Ecologistes et communistes dénoncent la manœuvre..

 

Le conseil de la CREA (Communauté d’agglomération de Rouen-Elbeuf-Austreberthe), présidé par Laurent Fabius, soutenu par une forte majorité socialiste, a entériné le 20 décembre dernier, selon son président « la consolidation de sa régie publique de l’eau », qui était déjà la plus importante de France. Au 1er janvier 2012, douze nouvelles communes du Nord-Ouest de Rouen, dont les contrats de délégation arrivent à échéance le 31 décembre 2011, rejoindront donc cette régie publique qui s’appellera « Eau de la CREA ». Objectif ? « Faciliter l’identification de l’eau comme bien public et mieux maîtriser la gestion de l'eau sur le territoire». La CREA décidera ainsi des futurs tarifs et investissements.

Les communistes s’abstiennent. Les écologistes s’opposent

Pourtant les élus écologistes ont rejeté cette décision et les communistes se sont abstenus. Ces derniers, tout en partageant les critiques des Verts-Europe Ecologie, ont cependant estimé, pour justifier leur abstention, que la suppression de la délégation de service public était une réelle avancée. Le très actif « Collectif pour une eau publique » a fait lui aussi entendre sa déception sur son site et au travers de campagne d’information auprès du grand public sur cette question. Pour ces opposants au projet fabiusien, c’est ni plus ni moins « un  retour en régie publique pour sous-traiter au privé ». Ils reprochent ainsi à Laurent Fabius et aux élus PS de préférer confier l’exploitation de cette extension à des sociétés privées, plutôt qu’aux services de la CREA qui gèrent pourtant avec succès depuis un an, le retour en régie publique directe de l’exploitation de l’eau sur la rive gauche de Rouen et le plateau-Est de l’agglomération avec l’intégration des salariés de Véolia  dans les services de l’agglo.

Autre pierre d’achoppement : cette exploitation sera soumise à appel d’offre pour une durée de six ans. Or, « outre le fait d’insécuriser les salariés concernés par le contrat des plateaux Nord-Ouest, cela va reporter sur le prochain mandat la décision de réintégrer les plateaux Nord Ouest de l’agglomération au sein du Service public de l’eau », expliquent les opposants. « Surtout que le projet de délibération soumis au conseil de la CREA n’affiche pas clairement l’objectif réel d’un retour en régie directe », soutien David Querret du collectif qui craint ensuite une mise en concurrence des services de la CREA avec des entreprises privées sur l’ensemble des exploitations.

La droite soutient Fabius

Du côté de Laurent Fabius et des socialistes, on explique ces choix, « après consultation de l’Observatoire de l’eau », du fait «  de l'ampleur des chantiers en cours pour consolider cette régie ». Un argument que dénoncent les élus communistes qui réclament plutôt « une période transitoire réduite qui permettrait aux élus de [notre] conseil dès 2014 et donc avant la fin de cette mandature, de décider l‘intégration dans la régie. Cela serait plus satisfaisant d’un point de vue démocratique. Je rappelle que cette volonté a été reprise dans un appel qui a recueilli le soutien de nombreux élus des communes directement concernées », explique Didier Chartier, pour le groupe communiste.

La Lyonnaise des eaux, sortie par la porte, risque donc de revenir par la fenêtre. Pas étonnant alors que la droite élue à la CREA, qui a toujours manifesté son hostilité à l’extension de la régie publique, ait salué la décision de Laurent Fabius.

                                                                                                                  Frédéric SEAUX

 

Repères

493 382 : c’est le nombre d’habitants résidant au sein des 71 communes de la CREA. C’est la plus grande agglomération de France.

65% : pourcentage de la population de la CREA qui bénéficie actuellement de la régie publique de l’eau.

327 : nombre d’agents de la CREA actuellement en charge de la gestion de l’eau.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans défense du service public
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens