Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 21:50

Article paru dans l'Humanité, le 31 août 2009

Dans l'Eure, la préfète s'acharne sur des Arméniens

Correspondance particulière

Vernon (Eure)

Un couple d’arméniens sans-papiers appartenant à la communauté des Kurdes yézides et leurs enfants sont maintenus en centre de rétention alors que la réponse concernant leur demande d’asile politique se fait toujours attendre.

 

Décidemment Fabienne Buccio, la préfète de l’Eure depuis mars 2009, n’aime pas les sans-papiers surtout, semble-t-il, quand ils sont kurdes. Cette représentante de l’Etat avait déjà fait parler d’elle l’été dernier, lorsqu’elle était encore préfète de la Mayenne, en renvoyant en Turquie une kurde cardiaque avec ses deux enfants (voir l’Humanité du 28 août 2008). Cette fois-ci notre représentante de l’Etat a récidivé en s’en prenant à une famille arménienne sans-papiers appartenant à la communauté minoritaire des Kurdes yézides (à peine 1% de la population totale arménienne). Les Movsissian et leurs deux enfants de 6 et 8 ans ont été arrêtés le 24 août dernier à 8h30 par la gendarmerie qui les pistait depuis plusieurs jours, dans leur chambre d’Hôtel à Vernon obtenue grâce aux services d’urgence du 115.

Les enfants maintenus en rétention

En France depuis 2006, les Movsissian n’ont pas obtenu le droit d’asile qu’ils demandaient alors même que les membres de leur communauté sont considérés en Arménie, selon Maître Laurent Falacho avocat de la famille Movsissian, comme « des citoyens de seconde zone ». En outre les parents ont reçu du tribunal en janvier dernier une obligation de quitter le territoire français. Incarcérés dès leur arrestation au centre de rétention de Oissel (banlieue de Rouen), dont quatre places avaient été préalablement réservées pour leur venue, le couple et leurs deux enfants ont été présentés dans les 48 heures au juge des libertés qui a considéré que maintenir en rétention des enfants n’était pas contraire aux conventions internationales. Une décision en inadéquation avec les recommandations formulées le 14 août dernier au gouvernement par Dominique Versini, défenseure des enfants, (autorité indépendante instaurée par le vote du parlement du 6 mars 2000-NDLR), « préconisant que les mineurs ne soient pas enfermés dans des centres de rétention, mais assignés à résidence avec leurs parents, pendant le déroulement de la procédure d’éloignement », précise maître Falacho.

Une demande d’asile en cours

 Toute la famille a donc été maintenue en rétention dans l’attente de l’octroi par l’ambassade d’Arménie en France de laissez-passer consulaires autorisant l’entrée en Arménie de cette famille qui a réitéré, il y a quelques mois, une demande d’asile dont la réponse se fait toujours attendre. La situation est inquiétante selon les soutiens de la famille qui précisent que « les enfants ne mangent plus et sont tombés malades ». Pour l’avocat de la famille « les services préfectoraux ont agi ainsi, au mois d’août, afin d’éviter les mobilisations d’enseignants et de parents d’élèves, majoritairement opposés à l’arrestation et à la rétention d’enfants scolarisés ».

Mais c’était sans compter sur la ténacité du réseau éducation sans frontières de l’Eure et de Seine-Maritime qui a immédiatement organisé la mobilisation. Quant à la très zélée Fabienne Buccio, elle n’a absolument pas l’intention, pour l’instant, de permettre à deux jeunes gamins de 6 et 8 ans d’entrer respectivement en CP et en CE1 et de retrouver après-demain leurs copains d’école.

 

                                                                                    Frédéric SEAUX

 

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans sans-papiers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens