Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 18:22

Double peine…


 

Peu importe ce que vous avez fait

Vous avez été jugés et condamnés

Pour certains, à perpétuité

Pour un crime ou un délit

Que maintenant vous regrettez.

 

Qui suis-je pour vous juger ?

Un avocat ? Un magistrat ?

Je ne suis qu’un simple enseignant

Qui a vos côtés trouve le milieu carcéral écoeurant.

Pas seulement pour vous

―Certains diront que vous l’avez mérité

Et ils espèrent d’ailleurs que vous souffrez―.

Pas seulement pour vous,

Mais aussi pour vos petits bouts de chou

Vos familles et vos amis

Qui eux n’ont rien commis

Et qui sont pourtant condamnés, humiliés

A devoir attendre des heures comme des prisonniers,

Avant de pouvoir vous embrasser, ou simplement, seulement, vous parler.

 

 

Ils subissent la double peine

Et parfois de l’administration carcérale, la haine

Qui fait de vous,

A petit feu des fous,

Des bombes à retardement.

Et tant pis pour le moment

Où il sera l’heure pour vous de sortir,

De tenter de refaire votre vie.

Vous serez alors meurtris, anéantis

Par tant d’années d’humiliation, de frustration.

 

Vous ressortirez avec l’envie de vous faire une situation.

Mais alors rapidement,

Vous trouverez sur votre passage

Des enfants pas sages

Qui vous proposeront de nouveau le naufrage.

Vous voudrez résister, vous demanderez qu’on vous aide

On vous promettra un stage,

Seulement si vous êtes sage.

 

Le rarissime patron

Qui répondra à votre lettre de motivation

Sera froid comme un glaçon

En apprenant que vous sortez de prison,

Alors que dans le même temps, en creusant un peu,

J’suis sûr qu’il a quelques pourris dans ses relations

qui fréquentent son salon

Et que vous auriez pu les croiser en détention

Ou les avoir en cellule comme compagnons.

 

Il hésitera tout de même

Car sa charité chrétienne ordonne qu’il aime son prochain,

Même si celui-ci n’est pas aussi bien que ses copains

Et qu’il ne connaît pas la messe en latin.

Mais il vous embauchera

Vous ne devrez pas être trop regardants sur vos contrats.

Vous oserez réclamer le respect de vos droits !

Vos droits ? Quels droits ?

Il sous-entendra que vous êtes mal placé pour en parler.

Vous serez pour lui, à jamais, un condamné.

 

Vous resterez, à ses yeux, un danger imminent.

Au moindre délit aux alentours,

Au moindre braquage aux environs

Il fera de vous le coupable évident.

Vous aurez beau dire « C’est pas moi »,

La société bien pensante, bien propre sur elle, sera en émoi

Et réclamera votre incarcération pour l’éternité.

Certains iront de leur couplet : «  Faut pas les laisser sortir,  il faut les faire souffrir.

Ils n’ont pas à avoir la télé, et tant pis pour eux s’ils se font… ».

 

Heureusement qu’en prison

On n’y met pas tous ces cons.

Car là, c’est sûr,

Y’aurait vraiment surpopulation.

 

Alors moi, au lieu de les écouter,

Je préfère passer

Mes mercredis

Après-midi

A vos côtés.

Mon objectif

N’est pas seulement de vous faire passer le certif’,

Mais de vous permettre d’avoir des objectifs,

D’apporter un correctif,

De vous aider à réparer

Les erreurs passées.

 

Rien n’est moins facile

Car même si vous êtes subtils,

Et que vous êtes devenus raisonnables,

Il y a en prison des impondérables

Qui rendent votre vie insupportable

Et vos efforts insurmontables.

 

Mais de cela

La société ne s’en émeut pas.

Elle voit dans votre incarcération

Un progrès de la civilisation,

Une supériorité de l’humanité sur la barbarie,

Car la prison vous punit.

Vous permet-elle de vous réinsérer ?

Question idiote, me répondra t-on, « tu es hors sujet ».

Et pourtant, c’est pour moi, la seule question qui vaille la peine d’être posée.

 

Mais il faut que je redescende sur terre,

Que je retrouve ma petite vie pépère.

A regarder TF1,

Comme un bon crétin.

Pardon, je voulais dire « un bon citoyen, un bon sarkozyen ».

 

Sinon ?

Sinon… on va moi aussi venir m’arrêter

Me juger,

Me condamner à de la prison.

Pour quelle raison ?

Pour incitation

A la réflexion

Sur l’utilité des prisons.

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans slam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens