Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 10:23

Article paru dans l'Humanité le 24 février 2011

 

C'est un scandale!

À Caen, la discrimination au redoublement est arrivée

 

Les collèges du Calvados avec de trop forts taux de redoublement verront leurs moyens baisser !

 

A près la prime au mérite pour les proviseurs les plus performants, voici venue la sanction appliquée aux établissements qui présentent un taux de redoublement supérieur à 2,5 %. C’est le Calvados qui inaugure la méthode, grâce à son très zélé inspecteur d’académie du Calvados, Jean-Charles Huchet, arrivé en octobre dernier. Ainsi, à la rentrée prochaine, les moyens de fonctionnement en nombre d’heures de cours et de soutien scolaire se verront amputés pour des établissements qui font redoubler « trop » d’élèves. Pour les 31 collèges concernés, la réduction annuelle s’échelonnera d’une à dix heures de cours. En revanche, les établissements jugés « vertueux », avec peu de redoublants, pourront se voir accorder jusqu’à six heures supplémentaires. Une aberration qui risque d’enfoncer encore un peu plus les établissements en difficulté.

Ce système de bonus-malus est vivement dénoncé par le Snes. Annabelle Bondiguel, membre du Snes et professeur d’espagnol au collège Létot de Bayeux, rejette une mesure brutale et injuste. Fin janvier, elle a appris que son collège recevrait un malus : six heures et demie hebdomadaires en moins. Or son collège a de très bons résultats au brevet et a acquis une spécificité en langue. « Nous allons perdre trois postes en maths, anglais, histoire-géo à cause des redoublements et nous risquons de perdre notre pôle d’excellence en langue. À terme, il faudra peut-être supprimer l’apprentissage du chinois. »

La suppression annoncée de 16 000 postes à la rentrée prochaine aurait-elle un rapport avec ce dispositif ? « Il y a de fortes chances, explique Philippe Vincent, secrétaire national du Syndicat des personnels de direction (SNPDEN), que cette mesure sur les redoublements soit une manière de supprimer des postes. C’est un ordre du ministre et chacun dans son académie doit trouver des leviers pour faire baisser les dotations horaires. » D’ailleurs, l’inspecteur d’académie ne s’embarrasse pas de questions pédagogiques pour justifier une simple logique comptable : « Un collégien coûte environ 8 500 euros chaque année à l’État. Rapportée aux 1 050 redoublants annuels (sur 27 000 collégiens dans le Calvados), cette somme s’élève à 8,5 millions d’euros soit environ 170 postes. »

Du coup, les vraies questions que soulève la pratique du redoublement passent à l’as. Philippe Vincent estime que la décision a été prise sans concertation : « On se pose la question de la validité du redoublement mais personne ne nous a consultés pour chercher d’autres pistes, comme le soutien personnalisé. Les chefs d’établissement ont des contrats d’objectifs. Le redoublement aurait pu y être intégré. Au lieu de ça, on décrète une mesure sèche, sans donner les moyens de travailler sur le nombre de redoublants. »

Ixchel Delaporte

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans Education
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens