Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 14:01

 

 

La famille Karapétian arrêtée

à son domicile de France Terre d'Asile

 

La période hivernale achevée, la police n'a pas trainé pour faire appliquer l'OQTF (obligation de quitter le territoire français) délivrée par le préfet de Seine-Maritime à l'encontre de la famille arménienne Karapétian, arrivée en France en 2007 et déboutée du droit d'asile.

En octobre dernier, le cas de cette famille avait été évoqué dans les médias car elle n'avait jamais reçu son OQTF. Elle n'en avait été informée que lors de sa venue en préfecture pour déposer sa demande de titre de séjour. La pression médiatique avait permis de maintenir cette famille dans son logement appartenant à France Terre d'Asile au-delà de la date butoir du 1er novembre, début du moratoire hivernal sur les explusions locatives.

Mais  jeudi en milieu de matinée, la police est venue arrêter cette famille. Seule la mère et la plus jeune des trois filles âgée de 17 ans et scolairsée au lycée professionnel Colbert de Petit Quevilly se trouvaient dans leur logement. Elles ont été conduites immédiatement au Centre de Rétention administrative d'Oissel. La mère est présentée ce matin samedi au  juge des Libertés qui devra se prononcer sur son maintien en rétention. Sa fille mineure n'est elle pas concernée par cette procédure et ne peut être d'ailleurs contre son gré renvoyée dans son pays d'origine.

David Lamiray, le maire socialiste de Maromme qui avait parrainé cette famille est immédiatement intervenu auprès du préfet qui a une nouvelle fois refusé d'annuler l'OQTF. Les Karapétian étaient en train de constituer, avec leur avocat Nicolas Rouly, le dossier d' appel auprès de la cours d'appel de Douai. Ce pourvoi en appel n'étant pas suspensif de la décision du T.A, cette famille, du moins la mère seulement pour l'instant, pourrait donc être renvoyée en Arménie, dès qu'une place d'avion se libèrera,  avant même que leur droit à rester en France puisse être totalement étudié. De son côté le Réseau Education Sans Frontières (RESF) qui devait être reçu hier vendredi en Préfecture pour négocier des dossiers de jeunes sans-papiers parle de "provocation à leur égard en pleine période de vacances au moment où la mobilisation est plus difficile à mettre en place" et menace "de ne plus venir en préfecture pour négocier et jouer les interlocuteurs" avec les représentants du pouvoir en place.

 

Frédéric SEAUX

Partager cet article

Repost 0

commentaires

martot 08/04/2010 15:31


bonjour,
pour votre information
http://agglorouenecolo.zeblog.com/431438-les-arrivants-un-film-sur-le-droit-d-39-asile-pas-programme-sur-rouen/

cdl smartot


Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens