Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:21

Article de Thomas Lemahieu paru dans L'Humanité le 15 Décembre 2010

Un patron égale 190 smicards

 

Pendant que le salaire minimum progresse faiblement, les rémunérations des grands patrons diminuent, elles, un tout petit peu, mais restent sacrément insolentes...

 

Pas de coup de pouce, mais un bras d’honneur. Pour les petits smicards à temps complet ou partiel, ça sera l’augmentation « technique », calculée sur la base de l’inflation (+ 1,6 %). Mais pour les grands patrons, les chiffres apparaissent, au premier coup d’œil, plus terribles encore : en 2009, les dirigeants des plus grandes entreprises françaises, celles du CAC 40, ont vu leurs salaires baisser de 14 % ! Collision de symboles, hier : d’un côté, alors qu’un salarié sur quatre en France gagne moins de 9 000 euros par an (soit 
0,7 smic), les syndicats enregistrent, à la commission nationale de la négociation collective, la progression au strict minimum légal du salaire minimum, porté 1 365 euros brut par mois pour un temps complet ; de l’autre, selon une étude du cabinet de conseil Proxinvest, rendue publique au même moment, les rémunérations des patrons français du CAC 40 représentent en moyenne 190 fois le smic, soit 3,1 millions d’euros par an. Une baisse, nous dit-on, mais une baisse en trompe-l’œil : les salaires proprement dits des PDG augmentent en moyenne de 5 %, mais crise financière et scandale sur les revenus des patrons obligent, ce sont, selon Proxinvest, leurs parts variables (stock-options, bonus, etc.) qui ont diminué le plus fortement. Certains des patrons du CAC 40 ont encore de quoi vivre, toutefois. Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, a ainsi touché l’année dernière 9,2 millions d’euros. Christopher Viehbacher (Sanofi-Aventis) arrive deuxième avec 8,3 millions. Viennent ensuite Bernard Arnault, de LVMH, avec 7,6 millions, Franck Riboud (Danone), avec 5,8 millions, et Henri de Castries, pour Axa, avec 5,6 millions. Proxinvest relève par ailleurs que les sociétés du CAC 40 payent aussi très bien les présidents non exécutifs, qui ne dirigent pas les entreprises. Les rémunérations sont dans ces postes parmi les plus élevées en Europe avec 928  000 euros en moyenne, quatre fois plus qu’en Allemagne et aux Pays-Bas.

Thomas Lemahieu

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans Salaires
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens