Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 21:40


Article paru dans l'Humanité le 15 juin 2009.

Des salariées baladées par leurs repreneurs


Depuis la fin du mois de mars, 9 salariées du transitaire maritime Kuehne-Nagel n’ont plus ni travail ni revenus. Pourtant, elles ne sont pas licenciées.

Depuis le 26 mars, 9 salariées en CDI du transitaire maritime Kuehne-Nagel, basé à Grand-Couronne, près de Rouen, un des leaders mondiaux des métiers du transport et de la logistique, se retrouvent sans emploi, sans salaire et sans mutuelle mais pas licenciées et donc non indemnisées par les assedic. Raison de cette situation ubuesque: son client, Renault Grand-Couronne, lui a préféré, lors du dernier appel d’offres, son concurrent, SDV logistique International (groupe Bolloré). Le prestataire de service kuehne-Nagel prétextant alors une jurisprudence du code du travail a considéré que ses salariées devaient être reprises par Renault ou par SDV. Ce dernier, arguant que l’appel d’offres n’avait pas précisé cette clause de reprise, a rejeté cette possibilité. Quant à Renault, il l’a lui aussi rejetée avançant l’argument que cette jurisprudence n’était pas applicable puisque l’activité avait été remaniée et partagée avec son nouveau prestataire, autrefois totalement assurée par ces 9 salariées.

Une solution avait pourtant été envisagée un temps. Renault et Kuehne-Nagel avaient, en effet, accepté de reprendre par tiers les salariés. Mais SDV avait lui maintenu son refus de reprendre le dernier tiers. Les salariées ont donc saisi les prud’hommes qui le 2 juin dernier n’a pu rendre sa décision, faute de majorité entre les représentants patronaux et syndicaux. Une prochaine audience de départage le 2 juillet prochain, cette fois-ci dirigée par un magistrat professionnel, rendra sa décision. C’est du moins ce que ces salariées espèrent, faute de quoi l’affaire sera alors jugée (après les grandes vacances ?) par le TGI de Rouen.

Faute d’accord tripartite, le cabinet du maire Patrice Dupray a dénoncé cette situation et notamment l’attitude de Kuehne-Nagel. Ainsi, Celui-ci profiterait de cette perte de marché pour se débarrasser des ces 9 salariées, dont certaines ont plus de 30 ans d’ancienneté, car le transitaire est sur le point de se séparer de 4 000 à 4 500 de ses salariés dans le monde, soit environ 8 % des effectifs. Et même si l'essentiel de cette saignée se fera en Asie et qu’en France elle devrait se limiter à l’intérim, véritable variable d’ajustement pendant les « temps difficiles », l’élu communiste tient à rappeler que cette société ne s’est jamais aussi bien portée. Le transitaire maritime a ainsi annoncé un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros (+3%) avec un résultat net en forte hausse à 397 millions d’euros (+9,1%).

Quant à Renault, le cabinet de Patrice Dupray ne l’épargne pas non plus. Il lui reproche de n’avoir pas fait son devoir moral en ne payant pas les salaires de ces 9 salariées dans l’attente du jugement des prud’hommes, alors que dans le même temps, l’entreprise automobile ne rechigne pas à toucher des subventions publiques. Plus globalement, le maire dénonce l’absence de fond public de secours pour les salariés dans une telle situation alors

même qu’il est si facile et si rapide de débloquer des aides conséquentes pour les banques en difficulté. Dans ce contexte, la municipalité  accueillera mercredi prochain ces salariées qui symboliquement apposeront sur le fronton de la mairie une banderole rappelant leur situation à la population.

 

                                                                                                                 Frédéric SEAUX

 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans plans sociaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens