Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 15:14



Article publié dans L'Humanité, le 25 mars 2010

 Renault Cléon : message de défiance

Les salariés du site Renault de Seine-Maritime sanctionnent la droite et mettent la gauche en garde.


Les « Renault Cléon », comme on les appelle en Seine-Maritime, sortent d’un conflit long et difficile mais victorieux. Les salariés de Renault viennent en effet d’obtenir de leur direction nationale une prime de 500 euros en sus d’une première prime d’un même montant attribuée en début d’année à tous ses salariés, quand les 2 800 cadres, eux, en obtenaient une comprise entre 10 000 et 15 000 euros. Gonflés par ce succès dans un contexte où la plupart des entreprises gèlent les rémunérations, quelque 200 salariés du site de Renault Cléon, basé dans l’agglomération d’Elbeuf, se sont rendus mardi à Rouen à la manifestation interprofessionnelle, à laquelle ont répondu plus de 10 000 salariés du public mais aussi du privé.

Revigorés par cette victoire, les salariés étaient porteurs d’un message politique fort, dans la continuité du vote de dimanche dernier et de la sanction donnée à la droite, même chez ceux qui, comme Tony, vingt-neuf ans et neuf ans d’usinage dans l’entreprise pour 1 500 euros net avec les primes d’équipe et de panier, portent plus d’espoir dans la lutte sociale dans la rue que dans les élus, quel que soit leur bord politique. Un message que Patrice Lujan, cinquante-six ans, dans l’entreprise depuis 1976, traduit concrètement. « Plus qu’une nouvelle sanction, notre présence aujourd’hui dans la manifestation est un message de défiance vis-à-vis du gouvernement. Mais la gauche n’a pas à crier victoire car nous serons là aussi si elle s’attaque à la retraite. » Message à peine voilé contre les propos ambigus de Martine Aubry, première secrétaire du PS, qui acceptait-il y a peu l’idée de reporter l’âge légal de départ après soixante ans.

Bailaly, vingt-cinq ans et embauché « réellement » depuis 2005, en a, lui « ras le bol de tout, des conditions de travail et du salaire vraiment insuffisant. Je souhaite que cette manifestation amorce quelque chose de beaucoup plus important comme la grève générale », invite le jeune homme, récemment syndiqué à la CGT. « Je sais bien que ce n’est pas cette journée qui va faire tomber le gouvernement, mais cela peut être un bon début », conclut le jeune homme.

                                                                                     Frédéric Seaux

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens