Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 15:50

Article de Pierre Duquèsne, paru dans L'Humanité, le 16 novembre 2010

Un surveillant de prison, ça ferme sa gueule ou...

 

Malgré des modes d’action très limités, les personnels pénitentiaires ont envoyé, hier, un message clair à leur nouveau ministre.

 

La gendarmerie mobile a débarqué avant huit heures du matin, hier, à Fleury-Mérogis. Les gaz lacrymogènes dispersés, un surveillant de prison a été arrêté et conduit au poste, menottes aux poignets.

Difficile pour le personnel pénitentiaire de protester contre ses mauvaises conditions de travail, un manque criant d’effectifs et un budget de la justice famélique, au 35e rang européen. « En nous évacuant dès la première journée, ils ont voulu montrer leur fermeté », explique Céline Verzeletti, de la CGT pénitentiaire. Ce blocage, symbolique et partiel, était pourtant le seul moyen de lutte des personnels de Fleury. Sur « le piquet de grève », aucun surveillant n’est gréviste. 
« Notre statut nous interdit de faire grève, précise Christian Marques, de Force ouvrière. Pour ne pas risquer la sanction disciplinaire, on manifeste sur notre temps de repos ou nos congés. »

Les rassemblements devant les prisons de Fresnes, Toulouse, Béziers et devant les directions interrégionales pénitentiaires à Marseille ou Dijon sonnent, dans ce contexte, comme une réussite pour la CGT, FO, la CFDT et la FSU, qui annoncent une nouvelle journée d’action le 24 novembre.

Entre-temps, ils espèrent que le message aura été entendu par leur nouveau ministre. « Michel Mercier devra être réactif et plus ouvert au dialogue que son prédécesseur », prévient la cégétiste. Même souhait du côté de l’Ufap-Unsa. Le syndicat majoritaire n’appelait pas à manifester car il négociait avec Michèle Alliot-Marie les moyens alloués aux transferts des détenus entre les prisons et les tribunaux. Cette mission, confiée à compter du 1er janvier aux personnels pénitentiaires déjà débordés, « devait se traduire par la création de 900 postes », explique Claude Tournel, de l’Ufap-Unsa. Son syndicat espérait, avant le changement de ministre, obtenir 100 postes supplémentaires et un moratoire jusqu’en décembre 2011. À défaut, il a déjà prévenu qu’il n’hésitera pas, lui aussi, à mettre le feu aux poudres.

Pierre Duquesne

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens