Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 09:06

 

Article publié dans L'Humanité, le samedi 16 octobre 2010, page 9 

 

Sealinx , du fric pour délocaliser

 

L’équipementier automobile annonce la suppression de 257 emplois.

 

Il  y a dix mois, la direction de l’équipementier automobile Sealinx à Charleval (Eure) qui fabrique des joints d'étanchéité, laissait entendre qu’il y avait 200 salariés de trop dans l’entreprise qui en comptait alors 750 (1800 il y a 10 ans-NDLR), après avoir pourtant déjà supprimé 300 emplois en 2007. Alors le nouveau plan social de 257 emplois que vient d’annoncer la direction était-il déjà « dans les cartons » ? Toujours est-il que la direction, via son porte-parole, explique du fait « de la crise » que les commandes sont « inférieures de 40 à 50% par rapport à 2007 année de référence ».

La bilocalisation (finition des produits dans les pays à bas coûts) et l’embauche de 40 chefs de projet et de commerciaux n’auront donc pas permis de redresser la barre. « Cela a permis de sauver des emplois et la savoir-faire français de l’usine », tente de se défendre avec nervosité le porte-parole. Traduction, la casse aurait pu être pire !

Du côté des syndicats, on dénonce les délocalisations qui se poursuivent au Maghreb et en Roumanie. Et surtout on se demande bien où sont partis « les 10 millions d’euros versés à l’entreprise depuis trois ans. Est-ce qu’ils ont été utilisés pour délocaliser ou pour licencier ?» s’interroge, encore abattu par la nouvelle Olivier Martin, de la Coordination démocratique des travailleurs. « Il va bien falloir qu’elle rende des comptes », conclue-t-il quelque peu fataliste.

Le porte-parole, lui, parle plutôt d’aides indirectes via notamment des reports d’échéances fiscales ou encore des octrois de subventions permettant l’indemnisation du chômage partiel qui se poursuit d’ailleurs aujourd’hui deux jours par semaine, alors qu’en même temps se multiplient les heures supplémentaires travaillées. Et la responsabilité des donneurs d’ordre (Peugeot, Renault essentiellement) dans tout cela ? « Pas question de critiquer nos clients », explique le porte-parole. Puisqu'on vous dit que c'est la crise qui est responsable.      

                                                                                                                        Frédéric SEAUX

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans plans sociaux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens