Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 19:31

 

RENCONTRE Responsable départemental d’ADOT 76

 

Le cœur de Gérard Gausset

 n’est pas à prendre, et pourtant…

 

 A 65 ans, Gérard Gausset est ce qu’on peut appeler un homme heureux. Pourtant, sa vie a littéralement basculé en 2004. Depuis, l’homme ne cesse de rendre ce qu’autrui lui a donné.

 

 En 2004, cet ancien contrôleur de gestion chez Renault apprend que sa maladie génétique et héréditaire des reins, qui évoluait alors lentement depuis près de trente ans, a soudain pris une ampleur inquiétante. Au point de devoir subir une dialyse de quatre heures par jour, trois fois par semaine, en attendant une hypothétique greffe. « La dialyse mène votre vie », explique aujourd’hui froidement Gérard Gausset qui, par pudeur, ne s’étend pas sur les moments difficiles et douloureux qu’il a dû vivre. Heureusement ses proches sont là, ses enfants, et son épouse, Christiane, qu’il a rencontré à 21 ans. Le coup de foudre est suivi d’un mariage dix mois après. Rapidement, celle-ci lui transmet sa foi catholique et son engagement religieux.

Gerard-Gausset-1-copie-1.JPGOn est en 1968, à une époque ou être « catho », comme on dit, n’est plus très à la mode. Mais l’église aussi a fait sa révolution. Les réformes de Vatican II bouleversent les pratiques religieuses des catholiques. Gérard Gausset adhère à ce tournant historique. Sa foi a, par la suite, toujours fait partie de sa vie et de son couple qui s’engage au sein de son église. Gérard ne compte pas ses heures de dévotion et de dévouement au service des autres.

Une foi importante

Et sa foi a sans doute joué un grand rôle dans le combat difficile mais gagnant qu’il a mené contre la maladie. « La chance aussi » insiste-t-il. Oui, parce que Gérard Gausset subit une greffe en 2005, un an seulement après le début de son traitement, alors que l’attente est en moyenne de trois ans et demi. « Deux cent vingt personnes en moyenne meurent chaque année en France, faute d’obtenir une greffe à temps », poursuit Gérard, conscient que sans cette greffe, il aurait pu faire partie de cette liste. Alors il sourit à la vie. « Les difficultés ne sont pas faites pour abattre mais pour être abattues » dit l’adage qu’il pourrait allègrement s’attribuer, tant sa vie est aujourd’hui alimentée par son désir ardent de faire bouger les mentalités sur le don d’organes, de tissus et de moelle osseuse.

Lui qui a reçu une greffe de rein veut alors s’engager, dès sa convalescence terminée. « J’avais reçu un tel cadeau, le plus beau certainement, que c’était plus fort que moi, je devais m’engager », assure-t-il.  Il contacte alors, via internet, une association de dialysés.

Le don d’organes

Mais ce n’est pas suffisant. Il ne veut pas seulement accompagner les malades, il veut travailler à une révolution (une autre !) des esprits. Gérard Gausset poursuit alors ses recherches et rencontre l’association France ADOT, association reconnue d’utilité publique. Composée de fédérations départementales, sa mission consiste à informer et à sensibiliser sur la cause du don d'organes, de tissus et de moelle osseuse, afin que la population prenne position sur cette question, en incitant évidemment chacun d’entre-nous à se porter volontaire. A l’époque, il n’y a pas de fédération en Seine-Maritime. Qu’à cela ne tienne, Gérard Gausset en prend les commandes. Aujourd’hui, le président de la fédération multiplie les kilomètres pour tenter de sensibiliser et de convaincre la population du département, à commencer par la jeune génération qu’il rencontre au sein des établissements scolaires et dans les universités. Mais il faut bien reconnaître que les mentalités évoluent lentement, trop lentement, au regard des besoins criants : parce que même si l’année 2010 fut celle du plus grand nombre de greffes depuis cinq ans, près de 15 000 personnes sont chaque année en attente d’un don d’organes. « Un chiffre qui s’accroît de 500 à 600 tous les ans », se désole Gérard Gausset qui pourtant ne ménage pas ses efforts. Quant aux dons de moelle osseuse, il en a manqué 50 000 en 2010 pour répondre à seulement 50% des besoins.

Pour Gérard Gausset, les explications sont nombreuses. En tout cas, ce qu’il sait, c’est que les établissements scolaires font figurent de cancres. Rares sont en effet ceux qui répondent favorablement à une de ses demandes d’intervention auprès des élèves. Moins de frilosité parmi les églises monothéistes par contre qui, il est vrai, se sont toutes prononcées en faveur de ces dons. Mais pas question pour le responsable seinomarin de se contenter des terrains conquis ou gagnés d’avance. Lui qui n’a jamais baissé les bras devant la maladie n’entend pas les baisser maintenant devant la frilosité de certaines institutions, alors que les besoins n’ont jamais été aussi importants.

Des vies en jeu

Il relance constamment ses interlocuteurs, tient des stands avec son épouse à l’occasion de manifestations aussi diverses que variées. Des vies sont en jeu, et pour le laïque et le croyant qu’il est, rien n’est plus important à ses yeux.

Et comme si son engagement au sein de l’ADOT ne suffisait pas à combler son besoin de servir et d’aider son prochain, Gérard a intégré récemment le Rotary Elbeuf-drapière. « En décembre, on a remis cent quatre-vingt colis au resto du cœur en faveur des familles monoparentales et on a remis un chèque important à l’association « Envie » qui fait réparer de l’électroménager par des personnes en réinsertion », explique, toujours humblement cet homme constamment à la recherche du bonheur d’autrui.

Il y a six ans, Gérard Gausset recevait un rein qui lui a sauvé la vie. Il faut dire que depuis des décennies l’homme donne son coeur. Juste récompense non ?

Frédéric SEAUX

Repères

65 ans

Catholique

Ancien contrôleur de gestion chez Renault à Paris

Mariage avec Christiane en juillet 1968 à l’âge de 21 ans dix mois seulement après leur rencontre

Vient habiter à Elbeuf en 1970

Commence une dialyse en 2004

Il reçoit une greffe de rein en 2005

Président de l’ADOT 76 depuis 2009

Membre du Rotary-Elbeuf-Drapière

22 juin 2011 : onzième journée nationale du don d’organes

 

Légende de la photo : Gérard Gausset tente de sensibiliser les jeunes aux dons d’organes

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans portrait
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens