Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 12:17

 

"Que les hommes et les femmes soient belles

 

 et que les femmes et les hommes soient beaux"

 

 

 

Les éditions COGITO ergo sum appliquent la règle de proximité !

  

  

Les éditions Cogito feront paraître à la rentrée de septembre le roman de Chantal Figueira Levy, Gazoute et l'étoile en balsa.

 

Ce sera la première publication qui appliquera la règle grammaticale de proximité.

 

 

Voici le texte qui apparaîtra en préambule du roman :

 

 

Les éditions COGITO ergo sum sont engagées dans le combat pour l’égalité des sexes. C’est la raison pour laquelle, ce roman, comme toutes les publications qui suivront, s’engagera à défendre et à appliquer la règle grammaticale de proximité.

 

Petit rappel :

Cette règle, qui s’appliquait couramment au 16e siècle, stipule que l’adjectif s’accorde en genre avec le nom le plus près. Elle a été renversée par le grammairien Claude Favre de Vaugelas en 1647, lorsqu’il a avancé que « le genre masculin est le genre le plus noble », déclaration qui a été reprise et explicitée en 1767 par un autre grammairien, Nicolas Beauzée : « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin, à cause de la supériorité du mâle sur la femelle ».

Il faut attendre 1991 pour que la règle de proximité soit remise au goût du jour dans un ouvrage, "Le langage n’est pas neutre", édité par l’Association suisse pour l’orientation scolaire et professionnelle. Depuis, elle a été adoptée par la Fédération des professionnelles en 1998. Elle est également mentionnée dans le guide de rédaction non sexiste, "À juste titre", du gouvernement de l’Ontario et figurent ici et là, dans une documentation diversifiée.

Par conséquent, il faut écrire, « Les vendeurs et vendeuses sont compétentes » (Le langage n’est pas neutre, 1991).

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux
commenter cet article

commentaires

Kitakana 18/05/2016 20:44

Petite commentaire : Ce n'était pas De Vaugelas qui disait qu'il fallait faire l'accord au masculin comme genre le plus noble, en fait il contredisait ce point en faveur de la règle de proximité qui semblait pour lui plus naturelle. C'était le grammairien Dominique Bouhours qui a écrit que pour un homme et une femme, on doit faire l'accord au masculin parce que "quand les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte".

Veuillez voir :
De Vaugelas, Claude Favre. Remarques De M. De Vaugelas Sur La Langue Françoise, Volume 1. 1690. Ed. Thomas Corneille and Olivier Patru. Paris: Huart, 1738. Pages 263-266. https://books.google.com/books?id=kthDAAAAcAAJ&pg=PA263&lpg=PA263&dq=Favre+de+Vaugelas+coeur+et+la+bouche+ouvertes&source=bl&ots=FkMnyIyCAD&sig=B2afLDtZ-OxN02q3qY6W-A5E39U&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi1gZK68NzMAhVH64MKHa5oAUIQ6AEIIzAB#v=onepage&q=Favre%20de%20Vaugelas%20coeur%20et%20la%20bouche%20ouvertes&f=false

Bouhours, Dominique. Remarques nouvelles sur la langue françoise. Paris: Sebastien Mabre-
Cramoisy, 1675. Pages 3-4. https://books.google.com/books?id=KMdFAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=genre%20plus%20noble&f=false

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens