Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 18:18

Nicolas,

J’te kiffe pas

 

Ton sourire

Me fait bouillir

Presque vomir

Parce qu’avec toi, le peuple peut s’attendre au pire.

 

On fait assurément partie de la même planète

Mais pas du même monde.

Moi, j’en veux un qui soit solidaire

Toi, tu le veux constamment en guerre

Comme Georges Bush, ton spirituel de père.

 

 

Tu rêves d’un remake social à la Thatcher

Mais je te préviens : ici on n’est pas en Angleterre.

Ici, c’est la patrie de Voltaire

Qui a déclaré un jour après une période séculaire

Qu’on était désormais tous frères.

Hors de question alors de se faire nettoyer au karcher.

 

Mais je sais que tu es sérieux

Quand tu dis que tu vas nettoyer la banlieue.

Le seul souci Sarkozy

C’est que tu ne prends pas le problème à la racine.

Essaie plutôt de comprendre comment ils sont tous arrivés là

Et pourquoi certains, une minorité, en sont arrivés là.

 

Cela devrait t’interpeller

Toi qui avec prétention,

Tu as ici d’ailleurs toute mon admiration,

Te réclame de l’immigration.

 

Rappelle-toi, quand tu auras cinq minutes

Et même si cela te rebute,

Que ta famille comme la leur

A connu l’horreur

 

Et que si la France

N’avait pas écouté ses souffrances

Si elle ne lui avait pas offert l’Etat Providence

Que tu veux supprimer désormais que tu es à la présidence

 

Tu serais aujourd’hui encore en Hongrie

En train de te demander

A quoi sert la vie

Si c’est pour vivre ainsi.

 

 

Je sais bien que je ne te fais pas peur

Que pour toi, je compte pour du beurre.

Sois pourtant certain que toujours je serai opposé,

Sous prétexte de retour à l’autorité,

A ce que mes élèves soient obligés

De se lever

Dès que je ferai mon entrée.

 

On ne construit pas Nicolas

Une société ou seule l’autorité

Aurait valeur de loi.

On la construit sur la confiance entre les générations

Sur la réciproque admiration

Et non pas sur la flagellation, la délation et l’humiliation.

 

Et ce n’est pas avec ton ministère de l’identité nationale et de l’immigration

Qui taira les horreurs de la colonisation

Que tu susciteras chez eux la satisfaction.

 

Ce n’est pas non plus en nous demandant de leur faire chanter la Marseillaise

Qu’elle pourra prendre ta mayonnaise.

Ne ressens-tu pas d’ailleurs un malaise

A écouter ses paroles guerrières d’une autre ère

Qui ravivent les blessures

Et qui ouvrent la porte à toutes les ordures ?

 

C’est plutôt en évitant que leurs parents

Soient considérés comme des perdants

En étant licenciés au bout de vingt ans

De travail éreintant

Au nom de la rentabilité financière

Voulue par les actionnaires

Et ce CAC 40 de galère.

 

Et c’est surtout en offrant un avenir à cette jeunesse

En formant cette jeunesse pour l’avenir

Que non seulement on évitera le pire,

Mais surtout qu’on construira cet empire

Où chacun trouvera sa place

Sans plus jamais prendre en pleine face

Qu’il est une feignasse

Parce que sans boulot, il vit d’assistanat

Et que dans notre société, il n’a plus sa place.

 

« Pardonne-moi si je te dis tu

Je dis tu à tous ceux que j’aime », écrivait Prévert.

Mais moi, moi je ne t’aime pas

Je ne te hais pas

Rassure-toi.

Je te jugerai sur tes actes

Mais attends-toi à mes tacles.

Jamais devant mes élèves

Car je veux que leur conscience s’élève.

Et ce n’est pas en leur bourrant le crâne avec mes idées

Qu’ils apprendront par eux-mêmes à penser.

 

Ma seule arme est ma profession

Où je ne leur apprends pas l’amour de la nation

Mais plutôt que la terre n’est qu’un seul pays

Où lorsqu’un homme enchaîné crie

Ils doivent crier aussi

Contre cette monstruosité

Qui date de milliers d’années.

 

Alors oui je sais,

Je sais que je n’arriverai pas à t‘impressionner.

Mais fais attention

Car les jeunes d’aujourd’hui,

Et les moins jeunes aussi

Se lancent dans le slam

Qui est la meilleure arme

Contre ta condescendance

Et contre l’ignorance.

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans slam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens