Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 12:03

Article de Laurent Mouloud  paru dans L'Humanité, le 15  décembre 2010

Les enfants pauvres au pilori

 

La dernière enquête Pisa souligne une fois encore que les élèves des quartiers populaires sont les premières victimes d’un système éducatif français fondé sur l’élitisme.

 

«L’école des héritiers ». Malheureusement, la formule est toujours d’actualité, en France, après la parution, le 7 décembre, de la quatrième enquête Pisa (programme international pour le suivi des acquis des élèves). Menée tous les trois ans auprès des élèves de quinze ans dans les 34 pays de l’OCDE, cette étude, certes subjective, fait tout de même un constat alarmant : la France est l’un des pays où « l’impact du milieu socio-économique sur la performance des élèves » est extrêmement élevé. En clair, les enfants des classes populaires restent les premières victimes d’un système scolaire élitiste, où un élève de quinze ans sur cinq est considéré « en échec ».

 Ce n’est pas une fatalité

Selon l’OCDE, les diverses caractéristiques du milieu familial expliquent à elles seules « 28 % de la variation dans les performances » scolaires en France, contre 22 % en moyenne dans les autres pays. Quant aux élèves issus de l’immigration de première génération, ils s’exposent à « au moins deux fois plus de risques de compter parmi les élèves peu performants ». Mais ce constat, ajoute aussitôt l’étude Pisa, n’a rien d’une fatalité. « Si le désavantage socio-économique est un phénomène aux multiples facettes (…), certains pays réussissent à en atténuer l’impact sur le rendement de l’apprentissage. » Au Japon, la variable du milieu social n’entre que pour 14 % dans les performances des élèves. Elle est de 18 % en Islande, au Canada ou encore en Corée.

Pourquoi la France parvient-elle aussi peu à corriger ces inégalités de départ ? « Car son système scolaire est basé sur la sélection et la formation d’une élite », rétorque le sociologue Christian Baudelot (lire page 3). Un avis partagé par une cinquantaine de chercheurs qui ont signé, en octobre, un appel pour une « grande réforme démocratique » de l’école (1). « Les promoteurs de notre actuelle “école unique” ont toujours admis le principe de parcours tôt différenciés et d’une progression des scolarités qui maintienne les écarts sociaux, assurant une employabilité minimale à un pôle, et une qualification compétitive à l’autre. » De fait, les classes de sixième comptent aujourd’hui 55 % de fils d’ouvriers et 15 % de fils de cadres. Dans le supérieur, et notamment en classe préparatoire, cette proportion s’inverse.

Pour la FCPE, rien d’étonnant : « Notre système s’appuyant totalement sur les devoirs à la maison, les notes et le redoublement, il ne parvient pas à faire réussir tous les élèves en leur renvoyant la responsabilité de l’échec, souligne la fédération de parents d’élèves. Cette forte responsabilité pédagogique des familles aggrave les inégalités sociales et leur reproduction dans le système scolaire. »

 Ségrégation sociale

Et ce ne sont pas les réformes menées par la droite qui vont inverser la tendance (lire page 3). À l’heure où Luc Chatel, le ministre de l’Éducation, enchaîne les mesures à contresens sur fond de restrictions budgétaires, beaucoup dénoncent aujourd’hui l’absence de visée à long terme. Un seul chiffre : en France, les dépenses d’éducation ont progressé de 5 % en deux ans contre 25 % en moyenne dans l’OCDE. L’État « abandonne l’école aux mécanismes sociaux et cela se traduit d’une façon brutale qui singularise aujourd’hui la France », souligne Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, le syndicat des chefs d’établissement. Pour la FSU, c’est une évidence : « Si l’on veut éviter que l’écart ne se creuse davantage, il faut rompre avec la politique actuelle de ghettoïsation et de ségrégation sociales et scolaires. » De toute urgence.

 

(1) www.democratisation-scolaire.fr.

Laurent Mouloud

Partager cet article

Repost 0
Published by frederic seaux - dans Education
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens