Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:28

Article paru dans l'Humanité du 25 février 2011  

 

C'est un scandale!

 

Depuis 2010, la mairie de La Crau organise la délation

 

Le maire UMP de cette commune du Var a chargé 200 « citoyens référents » de surveiller leurs voisins.

 

 

Vous voulez espionner vos voisins ? Traquer ceux qui laissent traîner leurs poubelles ? Les dénoncer à la mairie ? C’est possible à La Crau, dans le Var. Les habitants de cette commune de 16 000 habitants ont récemment appris que 200 d’entre eux sont chargés par le maire UMP, Christian Simon, de faire le guet pour lui. On les appelle pudiquement des « citoyens référents ». Et, par citoyenneté, ils balancent les gens depuis avril 2010. Dans un but noble, bien sûr : « Développer, par la vigilance, une amélioration de la sécurité des citoyens. »

Des « citoyens référents », on en trouve aussi à Meaux, la ville de Jean-François Copé. Mais, là, la différence est que ceux de La Crau ont été nommés en dehors de toute délibération du conseil municipal, il y a deux ans. Autrement dit, la majorité s’est créée son propre service d’espionnage, pléthorique (1 % des habitants), en toute opacité. Mieux, histoire de pouvoir dénoncer en toute quiétude, les « citoyens référents » étaient anonymes. Devant le tollé, Christian Simon a promis finalement de dévoiler leur nom. On imagine la bonne ambiance dans les riants lotissements de La Crau, quand certains habitants vont apprendre que leur voisin de derrière est l’œil du maire.

La « vigilance citoyenne » est l’une des préoccupations du gouvernement. Avec le système de « réserve citoyenne », qui sera mis en place avec la Loppsi 2, des citoyens seront amenés à jouer les auxiliaires de police. Un « semblant de milice, armée et mal formée », selon le syndicat de policiers Unité SGP police. À La Crau, le maire se défend d’avoir voulu faire des 200 référents des sous-flics. « Ces référents ne font pas partie d’une quelconque police ou milice, a expliqué l’édile. Savez-vous les indications qui me sont remontées ces derniers mois ? Les problèmes de voirie, d’éclairage, de ramassage d’ordures et de propreté. C’est tout ! » « Je n’ai jamais envoyé de policiers quelque part sur la base d’un renseignement collecté par un référent », a affirmé Christian Simon.

Sauf que, selon le site Mediapart, le maire a cité un autre objectif, en janvier 2011, dans une lettre à un habitant : « Conformément à la demande des forces de gendarmerie », il s’agit « d’apporter une éventuelle aide à la prévention de certaines formes de délinquance qui touchent notre commune (vente de drogue, cambriolages, atteintes aux biens privés et publics) ». Ainsi, si un « référent » veut se prendre pour Rick Hunter ou Julie Lescaut, et courir après les dealers et les cambrioleurs, il est encouragé à le faire. Pour un peu plus de sécurité, le maire est donc prêt à brader les libertés. Mais, d’ailleurs, cette petite commune viticole et touristique a-t-elle vraiment de gros problèmes de criminalité ?

Mehdi Fikri

Repost 0
Published by frederic seaux - dans Sécurité
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 11:48

Papier de Sébastien Crépel paru dans L'Humanité, le vendredi 31 décembre 2010

 

 

"Il faut utiliser les mots.

En Seine-Saint-Denis,

 nous sommes en guerre"

 

Christian Lambert,

préfet de la Seine-Saint-Denis

Le préfet de la Seine-Saint-denis souffre d'une grosse lacune, malheureusement incompatible avec sa fonction : il semble ignorer que le département dans lequel il est le représentant de l'Etat n'est pas un territoire étranger où stationne une armée en campagne. Bobigny n'est ni Kaboul ni Bagdad, même si Christian Lambert aimerait le (faire) croire. En fait, Nicolas Sarkozy a nommé un homme à son image. La voix de son maître, en quelque sorte. Verbe haut et agressif, déclarations provocatrices, voire insultantes pour les habitants... mais pour quels résultats à mettre à l'actif de Nicolas Sarkozy?

Petit rappel à ce sujet : selon l'Observatoire national de la délinquance , en 2008, les destructions et dégradations avaient progressé de près de 2% en un an dans ce département, les violences physiques de 3,2% et les violences sexuelles de plus de 6,4%. Quant aux infractions sur les stupéfiants, le bond était de 14%. Cela n'a pas empêché Nicolas Sarkozy de fustiger "les conséquences de plusieurs décennies de renoncement et de laxisme, je pense notamment aux mineurs délinquants. Ce temps est révolu. Nous devons harceler les délinquants qu'ils soient grands caïds ou petits dealers", déclarait-il le 20 avril dernier, à Bobigny, lors de la prise de fonctions de Christian Lambert. Mais de quel laxisme Nicolas Sarkozy parte-t-il? N'était-ce pas un certain... NIcolas Sarkozy qui était ministre de l'Intérieur, de 2002 à 2004, puis de 2005 à 2007, et qui en a profité pour supprimer la police de proximité?

Repost 0
Published by frederic seaux - dans Sécurité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens