Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 20:56

 

 

Les bons et les mauvais jeunes du petit nerveux

  

Ainsi, pour Nicolas Sarkozy, il y aurait les bons et les mauvais jeunes.

 

Les bons, ceux qui en 1914 sont partis la fleur au bout du fusil, "les patriotes", se battre pour la liberté et qui sont revenus, pour une poignée, la "gueule cassée". Mais bon pas pour rien : le capitalisme était sauvé et son corollaire, le nationalisme, aussi. Et puis l'Alsace-Lorraine était de nouveau française. Important ça ! 

Les bons, toujours, ceux qui ont entendu le message de de Gaulle en 1940 et qui ont combattu à ses côtés dans la France Libre. Des patriotes encore. Avec, cela dit en passant, un mensonge et un "oubli": le mensonge : l'appel du 18 juin 1940 n'était pas destiné au peuple français mais essentiellement aux militaires. Un "oubli" : la résistance ne se limite pas, loin de là, aux gaullistes de la France Libre. La résistance française comptait de nombreux courants, dont le courant communiste, très présent au sein des forces françaises de l'Intérieur, avec les FTP (Francs-tireurs et partisans), bras armée du front national de la résistance (dévoyé aujourd'hui par d'extrême-droite française).

 

Et puis, les "mauvais" jeunes : ceux d'aujourd'hui, qui désobéissent aux institutions et au pouvoir de 2010 contre toute une multitude de réformes que les gouvernements successifs ont voulu faire passer ces dernières années.

Les jeunes de 2010 seraient-ils moins intelligents, moins critiques que leurs aînés? Pour Sarkozy et sa cour, nos jeunes seraient manipulés, il s'agirait de moutons qui suivent le troupeau des syndicats gauchistes. Ben voyons...

Pourtant, Sarkozy, ces jeunes là, il les trouve suffisamment "adultes", lorsqu'il rêve de baisser l'âge de l'incarcération dès 13 ans, les jugeant ainsi pénalement responsables de leurs actes. Ils le sont donc aussi quand ils sont des milliers à descendre dans la rue, et pas seulement quand ils n'ont pas cours, pour s'opposer au projet de retraite du gouvernement. Réponse de Sarkozy : raillerie, intimidations et charges policières.

Nicolas Sarkozy rêve ainsi d'une jeunesse à sa botte. La botte, la jeunesse l'a, mais c'est pour lui mettre un bon coup de derrière dans le c..!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de frederic seaux
  • Le blog de frederic seaux
  • : il s'agit d'un blog sur lequel paraissent certains de mes articles publiés dans le quotidien l'Humanité et les deux hebdomadaires, La Terre et l'Humanité Dimanche. J'utilise également ce blog comme moyen d'expression sur des sujets d'actualité que je ne traite pas directement à travers mes articles. Rendez-vous également sur le blog de la maison d'édition que j'ai créée : http://editionscogitoergosum.over-blog.com
  • Contact

Recherche

Liens